Actualité

Soutenance de Sophie Daste

Soutenance de la thèse de doctorat en Esthétique, sciences et technologies des arts, spécialité Arts plastiques et photographie, de Sophie Daste

Expérimentations artistiques des espaces de fiction générés par les nouveaux médias issus des cultures générationnelle otaku et geek

Jury : Jean-Louis Boissier, directeur de recherche, Université Paris 8, Gilles Méthel, Université Toulouse Jean-Jaurès, Marie-Hélène Tramus, Université Paris 8, Hiroshi Yoshioka, Université de Kyoto

Samedi 28 novembre 2015 à 10h

Université Paris 8, Salle des thèses, Espace Deleuze

Soutenance de Miki Okubo

Soutenance de la thèse de doctorat en Esthétique, sciences et technologies des arts, spécialité Arts plastiques et photographie, de Miki Okubo

Exposition de soi à l’époque mobile/liquide

Jury : Jean-Louis Boissier, directeur de recherche, Université Paris 8,Olivier Lussac, Université de Lorraine, Mario Perniola, Université de Rome, Hiroshi Yoshioka, Université de Kyoto

Mardi 31 juin 2015 à 14h

Université Paris 8, Salle des thèses, Espace Deleuze

Exposition « Commérages »

Exposition au Mac Val, conçue et réalisée par Marie Preston avec Stéphanie Airaud, Françoise Alexandre, Arminda Alves, Aïcha Akremi, Carine Fariba, Alejandra Montalvo et Nelly Zeitlin. Vernissage et lancement des ouvrages Commères et Commérages le 7 février 2015. Exposition du 7 février au 15 mars 2015.

Commerages-Arminda

Chaperon, Arminda, 2014
Photographie couleur, 86,7 x 57,8 cm
http://www.marie-preston.com/fr/Projets/Commerer

Exposition « Les récits de l’insu »

Les Récits de l’insu // Exposition collective avec Guidette Carbonell, Alexis Guillier, Estelle Hanania, Marie Preston, Bettina Samson, Clémence Seilles, Anne-Lise Seusse, Keen Souhlal et Batia Suter. Du 24 janvier au 22 mars 2015 Micro-Onde, Velizy.

CAMO-2015-Les-Récits-de-l'Insu-039
Vue de l’exposition, © Aurélien Mole

Soutenance de Anne Zeitz

Soutenance de la thèse de doctorat en Esthétique, sciences et technologies des arts, spécialité Arts plastiques et photographie, de Anne Zeitz

(Contre-) observations. Les relations d’observation et de surveillance dans l’art contemporain, la littérature et le cinéma

Jury : Jean-Louis Boissier, directeur de recherche, Université Paris 8, Roberto Barbanti, Université Paris 8, Thomas Y. Levin, Université de Princeton et Nicolas Thély, Université Rennes 2

Vendredi 28 novembre 2014 à 14h

Goethe-Institut, 17 avenue d’Iéna, 75016 Paris. Salle des séminaires

Soutenance de Dominique Cunin

Soutenance de la thèse de doctorat en Esthétique, sciences et technologies des arts, spécialité Arts plastiques et photographie, de Dominique Cunin

Pratiques artistiques sur les écrans mobiles : création d’un langage de programmation

Jury : Jean-Louis Boissier, directeur de recherche, Université Paris 8, Masaki Fujihata, Tokyo University of the arts, Sally-Jane Norman, University of Sussex — Brighton, Karen O’Rourke, Université Jean Monnet — Saint-Étienne, Marie-Hélène Tramus, Université Paris 8, Warren Sack, University of California — Santa Cruz

Lundi 1er décembre 2014 à 15h

École nationale supérieure des arts décoratifs, 31 rue Ulm 75005 Paris. Salle 308


Exposition

Média Médiums. 4 avril — 31 mai 2014. Vernissage vendredi 4 avril 18 h. Ygrec, Paris. 20 rue Louise Weiss Paris 75013.
http://www.mediamediums.net/fr/

Exposition

Thomas Bethmont, Jean-Louis Boissier, Mathilde Chenin, Stéphane Degoutin, fleuryfontaine, Jeff Guess, Julien Prévieux, Sébastien Rémy, rybn.org, Suzanne Treister, Gwenola Wagon. Lumière : Nicholas Vargelis

Editions

Livres de Philippe Baudouin, Jean-Louis Boissier, Stéphane Degoutin, Leif Elggren, Renaud Evrard, Raphaël Faon, Nicolas Gourault, Jeff Guess, Jean-Noël Lafargue, Lauren Moffatt, Ayuko Nishida, Paul-Louis Roubert, rybn.org, Jeffrey Sconce, Noah Teichner, Gwenola Wagon, Chen Ni Yu, Anne Zeitz. Collection conçue avec Jérôme Saint-Loubert Bié

cyberneticseance2withtext_500px

   Suzanne Treister : Cybernetic Séance (HEXEN 2.0), 2009.

Evénements

Vendredi 4 avril 18 h. Vernissage / Concerts
Jean-Philippe Antoine et Leif Elggren, Vincent Epplay, Gauthier Tassart

Vendredi 11 avril 18 h – 21 h 30. Performances / tournage
Julien Prévieux, Jean-François Jégo, Mathilde Chenin et Thomas Bethmont,
Stéphane Degoutin et Gwenola Wagon tournage avec Olivier Bosson

Vendredi 16 mai 18 h – 21 h 30. Conférences / performances
Philippe Baudouin et Renaud Evrard, Jeff Guess, Pascal Rousseau, Jeffrey Sconce

Vendredi 23 mai 18 h – 21 h 30. Concerts / conférences
Jean-Louis Boissier, Dieter Daniels, Martin Howse, Pi Node, Anne Zeitz

En partenariat avec le Labex Arts-H2H, l’Université Paris 8, l’École nationale supérieure d’arts Paris Cergy, l’École nationale supérieure des arts décoratifs et les Archives nationales.

Exposition

Marie Preston participe à l’exposition L’Heure des sorcières, au Quartier – centre d’art contemporain de Quimper. Du 1 février au 18 mai.

Artistes  : Jean-Luc Blanc, Lindsey Bull, L. Dalliance, Florence Doléac, Camille Ducellier, Mary Beth Edelson, León Ferrari, Derek Jarman, Richard John Jones & Max Allen, Latifa Laâbissi, Bruce Lacey, Evariste-Vital Luminais, Ana Mendieta, Anita Molinero, Marie Preston, Olivia Plender & Patrick Staff, Carolee Schneemann & Victoria Vesna, Kiki Smith, Nancy Spero
Commissaire  : Anna Colin

Sorcieres-Quartier

Touchant à l’art, à l’histoire, au militantisme et à la tradition populaire, l’exposition collective L’Heure des sorcières prend pour point de départ la figure de la sorcière comme métaphore de l’altérité et symbole de résistance à la norme, qu’elle soit culturelle ou économique. Le terme « sorcière » est ici envisagé comme construction sociale : plus qu’à la praticienne de la sorcellerie, l’exposition s’intéresse à celle qui a été qualifiée de sorcière (par le judiciaire, les institutions religieuses ou l’opinion publique) et celle qui s’autoproclame sorcière sans pour autant pratiquer la sorcellerie.

http://www.le-quartier.net/L-Heure-des-sorcieres

Parutions

Marie Preston
« Le Pommier et le Douglas – Journal de travail »
Dans Participa(c)tion, actes du colloque Participa(c)tion, 6 au 8 décembre 2013, Mac/Val, 2014.

et

« Moule et contre-moule », avec Simon Lorans
Dans « Histoires de représentations », Alleretour, arts culture, éducation, n° 1 / Automne – hiver 2013-2014

 

Parutions

Catherine de Smet
Pour une critique du design graphique : 18 essais.
Paris, B42, 2012 (2e édition 2013)


Edited by Catherine de Smet and Sara De Bondt
Graphic Design: History in the Writing (1983–2011)
Londres, Occasional Papers, 2012

Voir les descriptifs.

 

Exposition

La pièce Dance Party in Iraq et le livre WAR de Stéphane Degoutin et Gwenola Wagon seront présentés dans l’exposition
Rendez-vous : sortie de mon corps à l’espace Khiasma.

11 octobre au 7 décembre 2013.

« Si le moment contemporain nous oblige à reconsidérer la centralité de la fable de l’Occident, il nous oblige plus encore à repenser la constitution du sujet. «Rendez-vous : sortie de mon corps» sonde le terrain d’apparition de nouvelles subjectivités en imaginant un corps réceptacle de multiples histoires. Il est ici un territoire parlé par plusieurs voix ; lieu de résurgence des luttes passées, des récits et gestes oubliés, rendez-vous contradictoire entre le biographique et la fabulation, entre l’intime et l’inconnu. Instrumentalisé ou contraint par les normes sociales, ce corps possédé fait soudainement exploser ses limites. Il se déplie et s’impose à nous comme l’héritage des dystopies de la modernité, mais aussi paradoxalement comme le seul continent d’une géographie et d’une Histoire partagées. C’est ce corps qui sort de l’ombre, à la fois étrangement familier et traversé par des récits qui ne sont pas les siens, témoin et acteur d’une histoire contemporaine en train d’inventer sa forme. » Olivier Marbœuf

15 Rue Chassagnole, 93260 Les Lilas, M° Porte des Lilas ou Mairie des Lilas.

 

Workshop à l’Université Royale des Beaux-Arts de Phnom Penh

« Archéologie du moment présent »


Dans le contexte de l’échange entre l’Université Paris 8 et l’Université Royale des Beaux-Arts de Phnom Penh initié par Soko Phay-Vakalis, un workshop de recherche et création s’est tenu à l’URBA du 7 au 12 janvier 2013, animé par Jean-Louis Boissier. Sous le titre « Archéologie du moment présent », il s’agissait, pour 16 étudiants, de constituer une collection de 16 objets destinés à être documentés (mots, photos, dessins, etc.) et à devenir support de mémoire (déclaration vidéo). L’atelier s’est conclu provisoirement — car il peut se prolonger par le biais d’Internet — par une installation de la collection sur une matrice carrée de 16 pupitres de l’école : les objets eux-mêmes et une base de données à consulter sur ordinateur et en projection vidéo.

Conférence

Mobilités – entre art et architecture

À l’occasion de la publication de Habiter les aéroports, table ronde le mercredi 14 novembre 2012 à 18h30, amphi Rodin, École nationale supérieure des Arts Décoratifs, 31, rue d’Ulm, 75005 Paris, proposée par le programme de recherche EMeRI/EnsadLab en coopération avec l’équipe de recherche Esthétique des nouveaux médias de l’Université Paris 8. Entrée libre dans la mesure des places disponibles.

À l’occasion de la publication du livre Habiter les aéroports, Paradoxes d’une nouvelle urbanité, sous la direction d’Andrea Urlberger, Métispresse, 2012. Textes de Markus Bader, Jean-Louis Boissier, Sven Conventz, Stéphane Degoutin, Ingrid Krau, Nathalie Roseau, Alain Thierstein, Gérard Tiné, Andrea Urlberger, Gwenola Wagon.


Illustration : projet de raumlabor pour Tempelhof, Berlin

En 2009, des artistes, des architectes, des chercheurs et des étudiants ont investi un lieu paradigmatique de l’espace contemporain, l’aéroport. Leur projet ? Explorer collectivement ce lieu de l’hypermodernité en se laissant guider par des liens fluides et perméables entre art et architecture, puis l’activer par différents moyens pour le rendre autrement visible et utilisable. À partir de ces approches transdisciplinaires, des projets et productions ont émergé. Ils donnent une vision volontairement antagoniste des règles de faisabilité, de fonctionnalité et de design des aéroports. Se transformant en espaces fictifs, rugueux, ludiques et intimes, ils font converger technologies et émotions, connectivités et isolements et rappellent d’autres territoires en mutation Le livre Habiter les aéroports est le résultat et le prolongement de cette expérience qui, à travers des rencontres entre art et architecture, dessine une urbanité mouvante et fragmentaire dont les contours sont de plus en plus incertains.

Intervenants : Markus Bader, Jean-Louis Boissier, Nathalie Roseau, Andrea Urlberger

Markus Bader : Architecte et membre fondateur du groupe berlinois raumlabor, il conçoit des interfaces transdisciplinaires entre art, architecture, urbanisme et performance : un projet de transformation stratégique de l’Aéroport Tempelhof, Berlin, the KNOT, un projet d’art en espace public à Berlin, Varsovie et Bucarest, La Chaise bordelaise au CAPC / Arc en Rêve, Bordeaux. Il a été professeur invité à la Peter Behrens Architekturschule de Düsseldorf, à l’École des arts appliqués de Prague et professeur associé à la BTU Cottbus et Stuttgart.

Jean-Louis Boissier : Artiste, commissaire d’expositions, professeur d’esthétique à l’Université Paris 8, responsable du programme de recherche « Écrans mobiles et récit interactif » à l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs. Ses principaux textes sur l’interactivité en art ont été publiés dans La Relation comme forme, Mamco-Genève, Presses du réel, 2009. Parmi ses travaux récents : Les Vigilambules, dispositif relationnel pour deux tablettes numériques.

Nathalie Roseau : Architecte, polytechnicienne et docteur en urbanisme, membre du Laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés de l’Université Paris Est. Elle est maître de conférences à l’École des Ponts et professeure invitée au Département d’Architecture du Politecnico di Milano. Ses recherches portent sur les processus de mutation urbaine à l’échelle des grandes métropoles et plus particulièrement sur les fonctions de l’imaginaire dans la fabrique de l’espace urbain. Elle publie ces jours-ci Aérocity, Quand l’avion fait la ville, aux éditions Parenthèses.

Andrea Urlberger : Docteur en sciences et technologies des arts, maître-assistante à l’École nationale supérieure d’architecture de Toulouse en arts visuels, elle s’intéresse aux articulations entre des pratiques artistiques contemporaines et des territoires à travers différentes formes de mobilités. Les parcours ainsi que l’impact du numérique, notamment des dispositifs géolocalisés sur l’espace physique, constituent un point important de ses recherches.

 

Exposition

« leurs lumières »

Exposition réalisée par le Centre Culturel de Rencontre de l’Abbaye de Saint- Riquier – Baie de Somme en coopération avec le Laboratoire Arts des images et art contemporain
de l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis et EnsadLab, laboratoire de recherche de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs. Du 13 octobre au 16 décembre 2012.

Artistes : Donald Abad, Marie-Julie Bourgeois, Félicie d’Estienne d’Orves, Jakob Gautel et Jason Karaïndros, Tomek Jarolim, Julie Morel, Mayumi Okura, Michael Sellam, Marion Tampon-Lajarriette.
Commissaire : Jean-Louis Boissier

Voir le site dédié à ce projet : http://www.ednm.fr/leurslumieres/



Catalogue de l’exposition « leurs lumières » à télécharger sous format pdf

Catalogue :
Rédaction : Jean-Louis Boissier
Traduction : Aviva Cashmira Kakar
Graphisme : Ho-Sook Kang
Image de couverture : Félicie d’Estienne d’Orves
Édition : Conseil général/Centre Culturel de Rencontre de l’Abbaye de Saint-Riquier – Baie de Somme, Place de l’Église / 80135 Saint-Riquier, Tél. : 03 22 71 82 20, abbaye.saint-riquier@somme.fr
avec le concours de l’Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis/équipe AIAC/EdNM

 

Parution

Andrea Urlberger (sous la direction de)
Habiter les aéroports – Paradoxes d’une nouvelle urbanité
Genève, MētisPresses, 2012
17 x 24 cm, 128 pages, 150 images, graphiques, plans, en couleurs
ISBN: 978-2-94-0406-49-4. Prix: 32 € / 42 CHF

Avec les contributions des membres d’EdNM : Jean-Louis Boissier, Andrea Urlberger, Gwenola Wagon.
Voir le descriptif.

Journée d’étude

« Quand l’écran devient mobile »


Abraham Bosse, Les Perspecteurs, 1648

Mercredi 14 mars 2012. Amphi Rodin, EnsAD, 31 rue d’Ulm, Paris 5e
Journée d’étude organisée par : l’Observatoire des nouveaux médias; le programme de recherche « Écrans mobiles et récit interactif » d’EnsadLab, École nationale supérieure des Arts décoratifs; l’équipe de recherche « Esthétique des nouveaux médias » de l’Université Paris 8.
Voir le programme.

Parution

Chercher sa recherche
Les pratiques et perspectives de la recherche en école supérieure d’art
Collectif
Préface d’Antonio Guzmán
Presses Universitaires de Nancy, 2011
250 pages
15 x 20 cm, 25 €

Avec la contribution de Jean-Louis Boissier : « Partenariat entre l’EnsAD et l’Université Paris 8 : le post-diplôme de l’atelier de recherches interactives »

 

Conférences de l’OdNM

Les conférences de l’Observatoire des nouveaux médias ont repris pour leur 7e année. Voir le programme et les enregistrements : http://www.arpla.fr/odnm/


La conférence-performance de Jordan Crandall, le 23 novembre 2011 (photo jlb).

Workshops à la NTUA (Taipei)




Du 31 octobre au 4 novembre 2011, Jean-Louis Boissier, Dominique Cunin, Mayumi Okura, Gwenola Wagon, Yi-hua Wu, ont proposé quatre workshops de création expérimentale sous le titre général « À condition d’en sortir ».
Voir le texte introductif par Jean-Louis Boissier et Yi-hua Wu : ici.

Exposition

Les Vigilambules de Daikakuji. Jean-Louis Boissier, avec le concours de Dominique Cunin et Mayuni Okura, a conçu un dispositif impliquant le visiteur dans une performance de lecture attachée à un lieu : le temple Daikakuji à Kyoto, pour l’exposition Out of Place, 27 juin-17 juillet 2011.
Voir le site dédié à ce projet : http://www.vigilambule.net/blog/


Samedi 2 juillet 2011, temple Daikakuji, Kyoto.

Parution

Caroline Chik
L’image paradoxale. Fixité et mouvement
Préface de André Gaudreault
Les Presses Universitaires du Septentrion, mai 2011
16 x 24 cm, 27 €

À l’ère du numérique, les frontières entre les catégories, entre les états de l’image se sont ouvertes de manière évidente. L’image n’est plus nécessairement une image fixe ou une image animée mais, de plus en plus, les deux à la fois. Bien plus, il semble que le clivage « image fixe versus image animée » n’ait pas toujours eu cours. Un regard rétrospectif sur l’image optique nous enseigne qu’elle fut de tout temps travaillée par des liens étroits et féconds entre les deux états.
Ce livre traite des relations entre fixité et mouvement qui se sont nouées tout au long de l’histoire de l’image optique, depuis ses origines jusqu’à ses formes les plus récentes. Il propose une analyse de ces nouvelles images au statut parfois ambigu entre fixité et mouvement, mais il s’interroge aussi, auparavant, sur les liens paradoxaux de la photographie au mouvement, et de l’image animée, à la fixité.
S’appuyant sur de multiples dispositifs allant de la camera obscura aux animations interactives, il envisage l’image optique comme une et continue, sous un angle à la fois historique, esthétique et technique, libéré de certains schématismes. De cette image si répandue et souvent partiellement méconnue, image qui n’a cessé d’être pensée en termes d’opposition (entre fixité et mouvement, entre optique et numérique, entre archaïsme et modernité), il s’agit de relier, voire réconcilier les différents aspects, histoires et états, afin d’en mieux saisir les paradoxes et les problématiques spécifiques.
(Présentation de l’éditeur)

http://www.septentrion.com/fr/livre/?GCOI=27574100535380

Conférence

Harun Farocki Serious Games


Harun Farocki, Immersion, photographiée au Jeu de Paume, 2009.

Sur proposition de Christa Blümlinger, professeure en études de cinéma (Université Paris 8) et Corinne Diserens, commissaire d’exposition, LE BAL invite au mois de mai le cinéaste et artiste berlinois Harun Farocki autour de trois interventions exceptionnelles « hors les murs », en coopération avec Sciences Po, l’Université Paris 8, l’Ensad et la Fémis.
Mardi 10 mai – 18H30
Énsad / Amphithéâtre Rodin, 31 rue d’Ulm, 75005
Le défi de l’animation numérique – à propos de Serious Games
Séminaire animé par Jean-Louis Boissier, Université Paris 8 (Esthétique des nouveaux médias) et Christa Blümlinger Université Paris 8  (codirectrice du groupe de recherche Théâtres de la Mémoire, Paris 8/Paris 3/Paris 1).
Harun Farocki parlera lors de cette intervention de ses installations Serious Games, exposées récemment dans le cadre de la Biennale d’art de São Paolo, où il s’agit d’évaluer les formes des jeux vidéos utilisées par les armées modernes.

http://www.le-bal.fr/fr/mh/trois-jours-avec-harun-farocki/

Workshops expérimentaux



7-9 février 2011 : Workshop par Jean-Louis Boissier (avec une contribution de Dominique Cunin et de Mayumi Okura) à l’Université des Arts de Nagoya, sur l’outil logiciel Mobilizing pour écrans mobiles développé au sein du programme « Formes de la mobilité » dans EnsadLab.



7-11 mars 2011 : Workshop par Dominique Cunin (avec une introduction par Jean-Louis Boissier) à la HEAD-Genève, sur l’outil logiciel Mobilizing pour écrans mobiles développé au sein du programme « Formes de la mobilité » dans EnsadLab.

Voir : http://head.hesge.ch/made/media-design/2011/03/03/ecran-image-objet/

Parutions

Andrea Urlberger, « Voisinages, Architecture à manger au Mirail », in Plan libre, n° 88, février 2011, p. 12. [pdf]

Andrea Urlberger, « L’art vidéo – Face au réel » , in Giovanni Battista Cocco (éd.), Paesaggi d’aqua e flussi audiovisivi, Gamgemi, Rome, 2011, pp. 70-71.

Parution

Jean-Michel Géridan, Jean-Noël Lafargue, Processing, le code informatique comme outil de création, février 2011, éditions Pearson/Esah, 300 pages, 28€.


En dix ans, Processing s’est imposé auprès des artistes, des graphistes et des étudiants en école d’art comme un outil de prototypage et de production particulièrement adapté aux besoins de la création visuelle. Ce livre, qui est un des tout premiers ouvrages francophones sur le sujet, est un cours progressif du langage de programmation Processing.


Jean-Michel Géridan, Jean-Noël Lafargue, présentation de l’ouvrage Processing, Ensad, 22 juin 2011 (Futur en Seine).

 

> Voir le détail

Conférence

Création interactive et nouvelles géo-graphies. Jeudi 13 janvier 2011 à 19:30 à la Scam. Avec : Milad Doueihi, Julien Levesque, Albertine Meunier, Natacha Roussel,  Gwenola Wagon, Khaldoun Zreik. 5 av. Velasquez, 75008 Paris, à partir de 19h00.

Parution

Andrea Urlberger, « Où suis-je ? Comment cartographier un monde mobile ? », pp. 78-93 in Les carnets du paysage n°20 « Cartographies », décembre 2010


Toute carte instaure un monde autant qu’elle le révèle. Elle peut conduire à la rêverie ou à l’exploration alors même qu’elle revêt les apparence les austères de la science. Elle signale que le réel et l’imaginaire sont des provinces parentes dans le pays de la vérité, et que les cartes d’artistes en disent tout autant sur l’imagination géographique d’une culture que les productions les plus rigoureuses de la cartographie scientifique ou que les propositions les plus audacieuses des paysagistes.

Exposition

Julien Levesque participe au collectif Microtruc qui expose dans l’Espace virtuel de la galerie du Jeu de Paume : Les Trucs, du 18 nov. 2010 au 9 mars 2011.

http://www.jeudepaume.org/index.php?page=article&idArt=1404&lieu=3
http://microtruc.net/lestrucs/

Exposition

Commissariat de l’exposition et contributions à MODE : DEMO, Genève, Centre international de conférences, 5-7 mai 2010, dans le cadre des conférences LIFT10 et à l’initiative de la HEAD, Haute école d’art et de design-Genève.

Vue de l’exposition (photo © Okada).

> Voir le détail

Conférence

Gwenola Wagon, Stéphane Degoutin, « Attractions périphériques », journée de réflexion « Centres versus périphéries »
Organisée par Tram à l’Institut national d’histoire de l’art le jeudi 6 mai 2010.


Eldora Park. Source.

À partir du 19e siècle, les compagnies de tramway américaines construisent des parcs d’attractions au bout de leurs lignes, les « trolley parks », pour susciter du trafic et rentabiliser leurs infrastructures. Le trolley park inverse l’attractivité de la ville : le meilleur emplacement pour une attraction urbaine n’est plus au centre, mais au contraire, le plus loin possible de la ville. Il faut échapper à la ville pour créer un ailleurs, pour s’abstraire de ses usages, de ses contraintes financières ou immobilières. Une nouvelle logique urbaine émerge, qui peut rivaliser avec la logique du centre : celle des attractions périphériques.

Exposition

Jean-Louis Boissier
La Morale sensitive etLes Perspecteurs
École Supérieure d’Art du Havre
Exposition du 6 mars au 1er avril 2010
Vernissage samedi 6 mars à partir de 17h, dans le cadre des Journées Portes ouvertes de l’ESAH, galerie de l’ESAH
Exposition ouverte du lundi au vendredi de 14h à 18h (entrée libre)
Une proposition de Jean-Noël Lafargue


Les Perspecteurs
, École Supérieure d’Art du Havre, 6 mars 2010.

> Voir le détail

Parution

In actu. De l’expérimental dans l’art
Edité par Elie During, Laurent Jeanpierre, Christophe Kihm, Dork Zabunyan. Les Presses du réel. Décembre 2009. 408 pages, 24 €.


Un ensemble de textes inédits de vingt-six auteurs et artistes d’horizons divers pour redéfinir les pratiques expérimentales de la culture contemporaine, au croisement des sciences, des arts et des nouvelles technologies : un nouveau regard critique sur l’art et ses processus créatifs.

> Voir le détail

Parution

Recherche & Création. Arts, technologie, pédagogie, innovation
Ouvrage sous la direction de Samuel Bianchini, Burozoïque/Les Éditions du Parc, École nationale supérieure d’art de Nancy, novembre 2009. 264 pages, 17 €.

R&C_

> Voir le détail

Présentation

Masayuki Towata, 砥綿 正之, artiste, professeur associé à l’Université des Beaux-Arts de Kyoto, séjourne en France à l’invitation de l’équipe de recherche  Esthétique des nouveaux médias. Il fait une présentation de ses recherches sur « virtualité et actualité en art », mercredi 9 décembre 2009 à 14h, salle M11 de l’Ensad, 31 rue d’Ulm, 75005, Paris.

towata
Masayuki Towata et Koichi Mori, virtual/actual, Kyoto Art Center, 20 mai to 8 juin 2008. Voir : S/Z.

Exposition

Anne Zeitz, « Bienvenue à Val d’Europe », 30 novembre – 14 janvier 2010, galerie ARTA, 1 via Burlamacchi, 20135 Milan.
L’installation vidéo a pour objet une enquête sur l’espace urbain de Marne-la-Vallée, ville satellite de Paris qui abrite Disneyland.

http://www.artragallery.com/anne-zeitz.html

zeitz-milan-1zeitz-milan-2
Anne Zeitz, « Bienvenue à Val d’Europe », Milan.

Parution

Sonorités N°4, « Pédagogies », Nîmes, Champ social éditions, 2009
(Sous la direction de Roberto Barbanti et Pierre Mariétan)
Présentation le 5 décembre 2009 à 18h, 13 rue Buzelin 75018 Paris code 29756.

actualite_sonorite_barbanti

Rappel :

Roberto Barbanti, Les origines des arts multimedia, Nîmes, Lucie éditions, 2009

Sonorités n° 3, « Le faire et la réflexion », Nîmes, Champ social éditions, 2008,  sous la direction de Roberto Barbanti et Pierre Mariétan.

Exposition

ESCALES DOCUMENTAIRES, 9 – 15 NOV. 2009, LA ROCHELLE

Carte blanche à Jean-Marie Dallet, installations interactives et cédéroms > Voir l’annonce


Jean-Louis Boissier, Modus operandi, 2003, exposé à La Rochelle.